Rechercher

L’héritage Amérindien

Mis à jour : 19 oct. 2020

Les Amérindiens portent une culture qui remonte à des milliers d’années, où leurs traditions nous enseignent que chacun de nous porte en lui une bénédiction ancestrale, la mémoire d’un clan spirituel qui le connecte à la vie sur Terre de façon profonde et inéluctable.

Cela pourrait ressembler à une religion, mais c’est plus une philosophie, une manière de percevoir le monde. De vivre en fonction des saisons, des migrations et des vents. "un paradis rude, certes, mais offrant une ambiance grandiose à ce caractère sacré.

La philosophie amérindienne est principalement caractérisée par un mode de pensée circulaire, c’est-à-dire que, cette philosophie entend reconnaître les relations entre tout les êtres. Ajoutons également qu’il n’y a pas de séparation entre sacré et profane, ni d’éléments permettant de légitimer la domination des espèces par une d’entre elles qui serait supérieure aux autres.

La pensée circulaire offre à l’individu la capacité d’entrer en communication avec les animaux ou les plantes même s’ils nous apparaissent mystérieux au premier abord. Alors que, pour d’autres traditions, l’idée de se concevoir l’égal des animaux, des plantes ou des pierres semble humiliante, il s’agit, chez les penseurs du Cercle, d’une idée sécurisante qui apporte la paix.

Cette vénération de la liberté s’explique en partie par la présence des grands espaces. Ils permettent d’explorer une certaine solitude inconnue des Européens qui vivent sur un continent entièrement occupé par l’homme. Les Euro-américains, tout comme les Amérindiens, ont besoin d’espace, de silence. Il est extrêmement important pour eux de savoir qu’il existe, quelque part, une place où ils peuvent se retirer loin des yeux scrutateurs du système.

La préservation de cet équilibre est vitale pour eux, car il n’existe pas de loi humaine séparée de la loi de la nature. Comme l’expriment magnifiquement les Indiens kogis de Colombie, « la nature est écrite dans les arbres ». La Terre Mère n’est pas seulement un « dépôt sacré » dont nous serions responsables ou un objet d’étude dont nous pouvons connaître les lois, elle est ce dont nous sommes faits, elle est la matrice de toute chose depuis l’origine des temps.

Et si la spiritualité des Amérindiens d'Amérique du Nord, pouvait nous aider à surmonter nos difficultés ? Centrée sur un dieu cosmique qui ressemble profondément au cosmos que nous décrivent les scientifiques depuis Einstein, cette spiritualité est inséparable d'un souci profond de la nature, de la terre, de la beauté du monde.

Elle offre des pistes fécondes pour répondre à la crise écologique actuelle. Car nous ne faisons pas seulement face à une crise de gestion de nos ressources, mais à un manque d'harmonie en nous, les autres et le monde

Si la pensée occidentale a fourni les justifications nécessaires à certains individus pour légitimer leur propre autorité, la pensée occidentale a également donné naissance à des tendances dites « progressistes » qui rêvent d’un monde meilleur, mais qui en réalité en font un enfer.

« Relions-nous à notre source profonde. Tout est connecté. L'unité est la clef. »

- Army of nature



0 vue

Posts récents

Voir tout