Rechercher

Araneae Malicia

Mis à jour : 19 oct. 2020

Les araignées ou Aranéides ; de la classe des Arachnide, sont des prédateurs invertébrés arthropodes. Leur corps est divisé en deux tagmes, le céphalothorax (partie antérieure dépourvue de mandibules et d'antennes, dotées de huit pattes) et l’abdomen qui porte à l'arrière des filières. Elles sécrètent par ces appendices de la soie qui sert à produire le fil qui leur permet de se déplacer, de tisser leur toile ou des cocons emprisonnant leurs proies ou protégeant leurs œufs ou petits, voire de faire une réserve provisoire de sperme ou un dôme leur permettant de stocker de l’air sous l’eau douce.


Contrairement aux insectes, elles ne disposent ni d'ailes ni d'antennes ni de pièces masticatrices dans la bouche. Elles possèdent en général 6 à 8 yeux qui peuvent être simples ou multiples. Parmi les 47 000 espèces connues que compte cet ordre, une seule est majoritairement herbivore : Bagheera kiplibhi.


L'ordre des Araneae est très homogène aux points de vue morphologique et anatomique, mais de biologie extrêmement variée, tant par les divers usages de la soie que par les modalités du comportement lors de prédation ou de la reproduction. En tant que prédatrices, les araignées jouent un rôle majeur dans la régulation des populations d'insectes, et elles sont elles-mêmes régulées par des prédateurs souvent spécifiques (reptiles, oiseaux ou insectes de la famille des pompilidae). Elles se sont adaptées à presque tous les milieux, de cavernicoles à montagneux, des milieux arctiques à équatoriaux. Seules les eaux salées, les très hautes altitudes et les milieux très froids n’ont pas été colonisés par les Araneae.

Les araignées peuvent inoculer un venin pour se protéger ou paralyser leurs proies en liquéfiant leurs organes internes au moyen d'enzymes. Les morsures de grandes espèces sont souvent douloureuses, mais ne laissent pas de séquelles. Seules 200 espèces connues infligent des morsures susceptibles d'affecter la santé de l'Homme.


Les araignées et les insectes jouent un rôle important dans la mythologie et la religion des Indiens hopis. Ils apparaissent souvent dans l’art rupestre, sur les peintures murales et les objets cérémoniels. Ils sont également très présents dans les mythes et les histoires, où ils jouent des rôles de héros ou de méchants. Les araignées sont, en effet conceptualisés comme des créatures bénéfiques portant la vie dans les mythes fondateurs des rituels, ou comme des assistants malfaisants dans la sorcellerie et la magie noire.


L'araignée a symbolisé la patience et la persistance, du fait de ses techniques de chasse. Elle est aussi un symbole de la tromperie et de la malice du fait de son venin toxique et la mort lente qu'il cause, qui était souvent interprété comme une malédiction.



2 vues

Posts récents

Voir tout